Le Knock-Down

Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le knock-down est un style de compétition réservé seulement aux ceintures brunes et noires, en règle générale. Ces karatékas doivent s'astreindre à un entraînement spécial très difficile de 6 mois à un an avant la compétition. Mas Oyama a fondé un karaté basé sur la puissance, l'efficacité et l'esprit « Budo ». Vers la fin des années 60, il a inventé le combat knock-down. Les règlements sont simples, tous les coups de pieds et coups de genoux sont permis (dans les jambes, au corps et au visage), les coups de poing et coups de coudes (au corps, aux côtes et aux reins). Aucune protection à part de la coquille n'est permise. Tous les combats se font pieds nus et mains nues. Il n'y a aucune retenue des coups qui sont portés avec pleine force. Les combats sont soit gagnés par K.O, supériorité ou abandon de l'adversaire. Pas besoin de vous mentionner que ces combats sont tous spectaculaires et sont réservés à une minorité de pratiquants.

Contrairement à ce que la plupart pense, TOUS les karatékas kyokushin démontrent un esprit sportif, un parfait contrôle et doivent respecter leurs adversaires sous peine de disqualification et même d’une suspension de l'organisation. Les combats knock-down sont spectaculaires, puissants et enlevants. Le circuit knock-down comprend un niveau National, Nord-Américain, International et Mondial. Mentionnons ici que l'organisation IFK est réputée à travers le monde dans ce circuit. Nous avons les meilleurs entraîneurs en knock-down en Amérique du Nord.

Nous offrons aussi un autre circuit de compétition pour tous les niveaux de ceintures de blanche à noire. Ces règlements sont légèrement différents du knock-down et les protections sont obligatoires (gants, protecteur de pieds et tibias et casques). Les combats sont aussi plein-contact. Pour les juniors de moins de 13 ans, les plastrons sont obligatoires et les coups de pieds figures sont interdits. C'est pourquoi nous appelons cela du semi-contact.

Compétition « Clickers System », ce style de compétition est une innovation de Hanshi Steve Arneil, 10e dan (fondateur et président de IFK) et s'adresse à ceux qui veulent vivre l'expérience de combattre en compétition, mais qui ne peuvent se permettre de faire du plein-contact. Les coups sont tous contrôlés, le contact dur n'est pas permis. Le combat est d’une durée de deux minutes et deux officiels ont des "clickers" (pointeurs) dans les mains pour compter le nombre de coups portés. Celui qui porte le plus de coups pendant ces deux minutes est déclaré vainqueur.

Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Traduire »